Vamos @ la praia ôoô

plage

De quoi rêve-t-on quand il fait chaud ? D’eau évidemment !

C’est probablement pour ça que les ¾ des vacanciers s’agglutinent autour de tout ce qui est à l’état liquide : océans, mers, lacs, ruisseaux….bouteilles de rosé, Caïpirinha, bières…hommes musclés dégoulinants de sueurs… (Oups, je m’égare)

Bien entendu, je n’échappe pas à cette règle et, ça tombe bien, puisqu’à Lisbonne, l’eau n’est jamais bien loin.

Les fifis: On va à la plage maman ? Allez, steplaiiiiiiiit… On te promet de tout ranger, de repasser ton linge, de préparer le dîner et de ne plus jamais hurler de toute notre vie.

Miss Chocolat: Ok, mais vous ajoutez : de dormir jusqu’à midi pendant 3 jours!

… et je suis partie seule avec deux enfants en âge de déraison. En garant ma palio au fond du fond du fond du parking bondé et en ouvrant le coffre rempli à raz bord, j’ai su que ce n’était pas une bonne idée…

Après avoir refourgué les grandes pelles et le cerf-volant à Fifi et tenté d’obliger Fifille à porter ses petits seaux, j’ai enroulé les 3 serviettes de bain autour de mon cou, mis le sac plein de trucs indispensablement inutiles sur l’épaule et le parasol sous le bras.

2m de goudron caoutchouteux fumant plus loin, j’ai placé les seaux en chapeau sur ma tête et pris mes 15 kg de fille sous le bras droit.

Après 10 minutes de marche forcée, mes pieds plongent dans le sable, la délivrance est à portée d’orteils. Je relève la tête : Grrrrrrrrr, c’est marée basse….

Reposer tout, enlever les 6 sandales, leur trouver une place où ?….dans la ceinture de mon short… Reprendre tout le barda et marcher encore dans les sables mouvants en ramassant tous les trucs qui tombent….

10 min plus tard, je m’effondre enfin sur 1 m² de plage libre juste devant l’écume dansante.

Ouf !

Notre petit coin aménagé, je déshabille les fifis et les tartine d’un mélange crème solaire-sable, excellent pour décaper la peau.

Mr Monchéri: Et c’est là, que tu ouvres ton bouquin et que tu fais la sieste pendant que les petits jouent tranquillement à tes pieds.

Miss Chocolat: Tu parles ! Je suis réquisitionnée pour la construction abstraite du château de la belle et la bête, puis, pour servir de bouée dans les vagues salées et pour récupérer le ballon piqué par le petit morveux du parasol voisin… Mais, j’ai touché à la raison d’être d’une invention majeure !

Mr Monchéri: Ah, quoi ?

Miss Chocolat:
J’ai compris pourquoi un type avait eu l’idée de creuser un trou et de le remplir d’eau. Sa femme, madame piscine, est rentrée exténuée après un après-midi de plage et lui a lancé : « Tu me mets de l’eau dans le jardin ou c’est toi qui vas à la plage avec les gosses la prochaine fois ! »

Mr Monchéri: Ok, je vais regonfler la piscine 2 boudins…

3 commentaires sur “Vamos @ la praia ôoô”

  1. Sophie L

    Merci bien!! Je pars demain seule avec les gremlins, tu me remontes le moral là!!!

  2. marie

    hehehehehe
    c’est cool tu m’as bien fait rire !
    Devant mon hilarite, Mr Doudou est venu jeter un coup d’oeil, et comme a son habitude, il m’a vole l’ecran pour voir le reste…

    Il a bp ri a ton « Yes Week-end » d’Obama !!

    en tout cas, avec 1 de decalage, je me vois bien comme toi sur le chemin de la plage…
    Quand minus2 saura enfin marcher toute seule dans le sable… au moins 10m sans s’arreter en chouinant
    Oueeeeeeee, j’aurais gagne 10m !!!!

  3. marie

    j’ai saute un mot
    « avec 1 AN de decalage », evidemment, j’voulais dire…