Tempête en mer, tempête en tête…

Vous êtes en ville, sous la pluie et le vent ? Vous vous sentez d’humeur maussade ?

Pas de panique, c’est tout à fait normal. C’est le mois de janvier qui fait ça. Il parait que c’est le mois le plus déprimant de l’année. Surtout vers sa fin. La fête de la Saint Sylvestre est déjà loin. Notre portefeuille s’est laissé emporter par les soldes et nos dernières bonnes résolutions commencent à tomber.

– Arrêter le chocolat ? Mais c’est plein de magnésium… et puis, je ne suis pas si grosse que ça…

Pour chasser les idées noires, une seule solution : prendre l’air.
– Mais, il pleut et il fait froid…
– Et alors? Sous ma douche aussi le matin, j’ai froid et je suis trempée !

Mettez votre plus vieux jeans, pas la peine de vous coiffer. Sortez sans parapluie. Dirigez-vous vers un endroit où il y a de l’eau. Un ruisseau, un fleuve, la mer, tout peut faire l’affaire même votre pommeau de douche si vraiment vous êtes trop frileux ou dans l’impossibilité de sortir.

Fermez les yeux et écouter cette eau passer… Respirez à plein poumon. Pendant quelques instants, imaginez que vous êtes l’eau qui s’écoule, cette eau qui chante ou qui pleure. Imaginez que vous êtes cette mer agitée qui fouette les rochers. Si, le cœur vous en dit, hurlez, criez, déversez vos rancœurs et laisser les rejoindre l’eau qui s’en va…

Lorsque vous vous sentirez complètement apaisé, vous repartirez plus léger et reprendrez vos activités. Vous saurez que partout où il y a de l’eau qui coule, vous pourrez laisser votre peine s’écouler.

Les petits mots sont ferm�s.