Les exceptions qui confirment la règle

dsc05898
Hier je vous ai démontré pourquoi, selon moi, le monde serait un peu meilleur si JC avait modifié son concept de base d’une lettre en préférant la formule : «aidez-vous les uns les autres ».
Comme toute démonstration, celle-ci aussi a ses exceptions que je me dois, en bonne scientifique, de vous exposer. (Il faut bien que mon diplôme serve de temps en temps…)

Il y a quelques petits cas particuliers dans lesquels on aurait vraiment préféré ne pas avoir d’aide :
1. Quand en plein nettoyage votre progéniture de moins de 3 ans, prise de pitié, s’empare du seau savonneux et de la serpillère pour laver le tapis du salon en paille, les murs et les vitres…
2. Quand votre conjoint ou tout autre ami pseudo-informaticien vous certifie que votre PC tournera nettement mieux quand il vous aura installé la nouvelle version de ce petit programme sans réelle importance…Office…
3. Quand votre charmante adolescente vous fait la surprise de laver votre voiture neuve… au tampon jex…
4. Quand la vendeuse des cosmétiques vous certifie que la crème dépilatoire est sans danger pour votre peau délicate et que, confiante, vous vous en tartinez une bonne couche sur les deux jambes et sous les bras…. La réaction chimique par laquelle d’étranges plaques rouges et douloureuses remplacent vos vilains poils noirs vous font vraiment douter de l’intérêt esthétique de la potion en tube…
5. Quand une esthéticienne zélée tire un gros trais noir indélébile sur vos sourcils…après les avoir tous arrachés…

Comme on dit toujours : « les exceptions confirment la règle», ce n’est donc pas une excuse pour ne pas aider à cuire les pains saucisses !

Et vous? Z’avez d’autres anecdotes du genre?

1 commentaire sur “Les exceptions qui confirment la règle”

  1. Mimi

    Et bien heureusement que toutes les esthéticiennes ne font pas si mal leur travail!

    Hi hi, Passe chez moi quand tu veux!

    Grosses bises de l’esthéticienne de la famille.