Je reviens de loin…

Livre anti stress

Oh là là les amis, je reviens de loin!

Vous ne devinerez JAMAIS ce qui m’est arrivé.

Il y avait 3 portes.

J’ai ouvert celle du milieu. NE PRENEZ JAMAIS LA PORTE DU MILIEU!

Elle s’est refermée d’un coup sec et je me suis retrouvée dans un de ces bordels.

Mais alors un de ces bordels…

J’ai bien cru que j’allais y rester.

C’était une immense cuisine. Le sol était couvert de linge sale au point qu’il n’était pas possible de deviner la couleur du carrelage. A la table, 2 gosses et 1 mâle tapaient des couverts en réclamant leur pitance. Mon portable vibrait tellement que je m’en servais pour battre les omelettes.

J’ai bien essayé de m’enfuir mais la seule porte non verrouillée était celle d’un frigo rempli de chocolat.

Après plusieurs semaines de bataille à puiser mon énergie dans les barres cacaotées, j’ai sombré.

Lobotomisée au stade fourmi ouvrière.

Je gisais mollement sur le sol à tenter d’assembler des chaussettes orphelines lorsqu’un petit mot est tombé d’une poche.

« La clé est dans un livre… »

3 neurones se sont reconnectés et je me suis souvenue que l’Homme avait inventé l’écriture.

Je me suis alors accrochée de toutes mes forces à cette recherche du Graal.

J’ai profité de chaque nuit pour écumer les rayons « bien-être » d’Amazon.

J’ai été jusqu’à faire croire au mâle que sa carte Visa avait été piratée par un hacker paumé qu’il fallait sponsoriser.

Telle une vampire, je me transformais au crépuscule en dévoreuse de pages. J’ai cherché la clé dans Spinoza selon Saint Frédéric Lenoir. Je suis devenue disciple des frères André, Riccard et Jollien. J’ai essayé tout Christine Lewicki sans râler ! J’ai même survécu à Miss Petitcollin et senti quelques frétillement avec la sympathique Jeanne Siaud-Facchin.

Les clés? Elles tombaient par dizaines, certaines en plastoc d’autres en or. Bientôt, il y eut par terre autant de clés que de linge sale et de larmes. Mais aucune n’ouvrait la porte de la liberté.

J’ai cru l’avoir trouvée en me délectant de « Comme par Magie » d’Elizabeth Gilbert. La clé rentrait dans la serrure mais elle ne tournait pas.

Alors j’ai plongé encore un étage plus bas.

Puis hier midi,  j’errais telle une hyène affamée de conseils neufs dans le rayon psy lorsqu’une petite voix a soupiré:

« Qu’est-ce-qu’on s’emmerde ici à se prendre la tête, si on allait dans le rayon enfants? »

5 neurones supplémentaires se sont reconnectés.

J’ai failli faire demi-tour écœurée par tout ce rose princesse mais j’ai tenu bon.

Soudain, mon regard a été attiré par la seule reliure noire.

Bingo !

La THE Clé était entre mes mains.

IMG_1711

Le best bouquin de développement personnel depuis Mary Poppins!

J’ai plongé dedans et, comme par magie, il n’y avait plus de porte, plus de linge, de boulot trop lourd. Le mâle tortionnaire s’est transformé en Prince MonChéri Charmant. Les 2 gosses geignards ont fait place à 2 adorables fifis.

Et miracle, des miracles, j’ai réussi à rouvrir ce blog de pauses chocolatées!

Et vous? Z’avez des trucs fous-fous à partager pour sortir de la mélasse quotidienne? 

A prescrire donc à tous les perfectionnistes, les adultes-enfants-ados trop sages ou ramollis par la vie, les artistes fantômes. Bref, à tous ceux qui voudraient (ou devraient) retrouver leur âme d’enfant…

Petits exemples…IMG_1841

 

IMG_1842

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 commentaire sur “Je reviens de loin…”

  1. LN

    Bonjour, lol ce livre, ma fille l’a acheté avec son amie. Il faut le trainer par terre à un moment aussi ;) Très bon pour passer les nerfs :lol: